Actualités

07 mai 2013  :

En Juillet au plus tard, les gouvernements et les membres du Parlement européen doivent à nouveau se prononcer sur l’application du « backloading » visant à soutenir le marché européen du carbone, une déclaration commune de neuf ministres de l’environnement et de l’énergie. Les représentants des groupes politiques au sein du Comité de l’environnement du Parlement ont convenu que le groupe donnera son verdict sur la proposition le 19 Juin. Les neufs signataires proviennent des pays suivants : la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Danemark,  la Finlande, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovénie et la Suède.


19 avril 2013  :

Le monde pourrait se diriger vers une crise économique majeure en raison d’une bulle de 6000 milliards de dollars sur le marché du carbone, selon Carbon Tracker. Cette bulle provient d’une surévaluation des réserves pétroles, charbons et gaz détenues par les sociétés de combustibles fossiles. De même, HSBC, la banque d’Angleterre a averti que 40 à 60% de la capitalisation boursière des sociétés pétrolières et gazières était en danger.

 


16 avril 2013  (Strasbourg):

Le Parlement européen a voté contre le «back-loading», le retardement de la mise aux enchères de 900 millions de quotas d’émission de CO2. Cette proposition a eu 334 voix contre, 315 pour et plus de 60 abstentions. En conséquence, le prix du carbone a chuté de 4,3 € par tonne de CO2 à 1,70 €. La proposition de back-loading a été conçue comme une solution rapide pour le marché du carbone saturé, dans le but d’équilibrer l’offre et la demande et de réduire la volatilité des prix.  La mesure va maintenant revenir à la Commission Environnement du Parlement pour un examen plus approfondi.


26 mars 2013 :

Low-Carbon Competitiveness Index 

Cette année, l’indice de compétitivité bas-carbone de la période de 2008 à 2010, nous montre que la France, le Japon, la Chine, la Corée du Sud et le Royaume-Uni ont des technologies à faibles émissions de carbone. Cet index mesure 19 variables (Ex : les modes de transport, le pourcentage total d’énergie généré et utilisé)

« La France est en pole positon depuis 2009, première date de la parution de l’index, grâce à son parc nucléaire peu émetteur de CO2. »


 


 

13 mars 2013 :

 Suite à l’appel des organisations à « La fin du marché du carbone européen »,  le GERES par l’intermédiaire de CO2Solidaire a souhaité réagir pour partager son expérience et sa vision en matière de Finance carbone.

Droit de réponse du GERES (Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités)

 


 

27 février 2013 :

Un groupe croissant d’organisations appelle l’UE à abolir son système d’échange de quotas d’émission (ETS) pour ouvrir l’espace pour les politiques climatiques réellement efficaces. Ils énumèrent les défauts de l’ETS et les risques à essayer de les réparer. Ils préconisent d’arrêter ce système avant que celui-ci ne sert de référence à d’autres pays pour la protection de l’environnement (Biodiversité, l’eau et les sols).

Liste des associations pour la fin du marché du carbone européen


 

19 février 2013 :

La Comission Européenne ont approuvée l’idée de Mme. Connie Hedegaard, la commissaire européenne, de mettre en place le plan du back-loading qui vise à augmenter le prix du carbone. Il y a actuellement trop de permis dans ce marché, la vente de 900 millions carbone sera retardée à une date ultérieure. En effet, ce concept permettrait de sauver le marché européen du carbone qui est en crise.

Mais, notons que si cette solution est appliquée elle ne sera que temporaire. Plusieurs analystes soulignent que le prix du carbone sera entre 8 € / t et 10 € / t pour la période de 2013-2015, mais que celui-ci s’effondra  à 6 € / t en 2020, car les permis seront relâchés progressivement dans le marché entre 2019 et 2020.

(Rappel : pour que le marché soit efficace il faut que le prix du carbone soit entre 15 / t et 30 € / t)


14 février 2013 :

Plus de 30 associations et entreprises de toute l’Europe ont soumis un rapport aux décideurs de l’Union Européenne pour les soutenir dans le cadre du renforcement du système européen d’échange de quotas d’émissions.

Listes des compagnies et associations pour le backloading

 

les-pays-occidentauxDe nombreux pays d’Europe occidentale sont en faveur du plan back-loading, y compris le France, mais la Pologne a clamé son opposition, qui dit qu’il n’y a aucune raison d’intervenir sur le marché et en faisant valoir qu’elle perdra beaucoup en chiffre d’affaires.